Comment bien photographier les enfants?

Photographier les enfants peut être d’autant plus difficile que nos modèles ne sont pas aussi dociles que des adultes consentants. 
Poser n’est pas une chose naturelle ! Les petits bougent souvent et les suivre n’est pas aisé.
C’est une des raisons qui explique pourquoi nous pouvons avoir de nombreux clichés flous ou ratés.
Vous pouvez aisément y remédier et obtenir des photos pleines de vie.
Du point de vue de l’enfant, tout est tourné vers le jeu. Vous devez donc avoir une approche ludique si vous souhaitez obtenir des photos vivantes.

Deux enfants s'amusent et l'une porte l'autre sur son dos

Introduction

Je photographie les enfants depuis des années (en particulier les miens). Parfois, je leur demande de poser pour des portraits, le plus souvent je travaille dans des conditions de reportage en les observant durant leurs jeux.
Une photo réussie n’est pas juste correctement exposée et cadrée, c’est bien plus que ça ! C’est avant tout une image qui représente la personnalité de l’enfant à un moment donné.

Voici les plus importants points à prendre en compte pour réaliser de belles photos d’enfants.

1 Adoptez la bonne attitude

Prenez le temps de découvrir votre sujet, de connaitre l’enfant et ses réactions.
Vous devez le photographier tel qu’il est et non tel que vous l’imaginiez au premier abord.
Contrairement aux adultes qui adoptent souvent le comportement que l’on attend d’eux, les enfants ne trichent pas avec leurs émotions ni avec l’image qu’ils renvoient d’eux-mêmes.
Soyez à l’écoute et prêt à déclencher pour capturer ces moments de grâce quand ils rient ou jouent dans leur environnement naturel.

Photo en noir et blanc de deux enfants en plein jeu

2 Choisissez bien le lieu et l’horaire de la séance

Le choix du lieu est primordial pour des images réussies. Travailler en extérieur permet fréquemment de bénéficier d’arrière-plans variés et d’une lumière optimale. Profitez également de vos voyages pour prendre des photos de vos enfants sur la plage, ou à la montagne. 
En intérieur, vous pouvez créer des ambiances plus cosy, mais au prix d’une lumière plus rare et donc de temps de pose plus longs. Photographier à la maison est souvent plus rassurant pour des petits et les mettra en confiance.
L’horaire est lui aussi essentiel. Ne perdez pas de vue que les enfants ont un rythme différent de celui des adultes. Les plus jeunes font des siestes et ont des heures de repas bien réglées. Si vous planifiez une séance avec un bambin à l’heure du repos, il risque d’être de très mauvaise humeur !

Une fillette est debout au bord d'un étang

3 Faites-vous oublier

Ne perdez pas de vue votre objectif : réaliser des photos pleines de vie. L’enfant doit être à l’aise pour être naturel, sans penser à votre présence. Les premiers instants de la séance seront donc mis à contribution pour tisser un lien en dialoguant. Si vous avez le temps, essayez de faire connaissance avec l’enfant avant la séance. Déterminez ce qu’il aime, cherchez des points communs entre vous, soyez son ami et non un adulte qui lui dit ce qu’il a à faire.
Une fois le lien créé, vous serez tel un photographe animalier à l’affut. Tâchez de vous faire oublier. Disparaissez, fondez-vous dans le décor et… observez !

Un jeune garçon donne un coup de pied à une fille

4 Assurez-vous que la maman n’est pas loin

À tout moment, l’enfant peut avoir un coup de fatigue, être impressionné par le photographe, son appareil à la main. Sentir sa mère non loin est essentiel pour calmer les angoisses des plus jeunes.
Vous pourrez ainsi capturer la relation maternelle complice, avant de reprendre des photos du petit, seul, une fois son chagrin dépassé.
La simple présence de la maman dans les entourages suffit à mettre un enfant en confiance. N’entamez pas une séance sans un parent aux alentours, surtout si vous n’avez pas une relation ancienne avec l’enfant qui est votre modèle !

Une maman joue au sol avec son garçon et sa fille

5 Mettez-vous au niveau de l’enfant

Au sens propre comme au figuré, il faut se mettre au niveau de celui qu’on photographie.
Du haut de votre taille d’adulte, si vous prenez les enfants en photo sans vous baisser, les images seront lointaines, en plongée et écraseront le sujet.
Fléchissez vos genoux ! Votre appareil doit se situer au niveau du visage de votre modèle. Les portraits seront bien équilibrés, sans déformation, mais également plus proches et directs. Cela permet de rentrer dans l’univers de celui que vous faites le portrait et ne pas être un observateur distant.
Vous devrez également vous mettre à son niveau au sens figuré, en pensant comme lui et en vous comportant comme lui. Redevez un enfant ! Calquez-vous sur son niveau d’innocence, de jeu, adoptez son énergie et faites le rire en faisant le clown. C’est la meilleure façon d’être accepté dans ses jeux et de libérer ces gestes et attitudes que vous souhaitez photographier.

Une jeune fille caresse un chaton couché sur un lit

6 Munissez-vous d’accessoires

Se retrouver face à un inconnu, qui plus est avec un appareil photo ne met pas à l’aise, ni les enfants, ni les adultes. On a déjà mentionné l’importance du lien que l’on crée avec son modèle pour qu’il soit détendu.
Donnez-lui un objet avec lequel jouer, quelque chose qui détournera son attention de la situation spéciale qu’il vit. Les parents connaissent mieux que quiconque le doudou qui rassure à coup sûr. Il faut que ce soit vous, le photographe, qui donniez l’objet à l’enfant et le réconfortiez.

Un bébé met une cuiller en bois dans sa bouche

7 Ne forcez pas l’enfant à sourire

Il n’est pas nécessaire de demander à l’enfant de sourire, ni même de le diriger. Vous risquez de vous retrouver avec des images insipides et artificielles. Laissez-le jouer afin d’être le plus naturel possible. C’est à vous d’attendre le bon moment, éventuellement celui où il sourit.

Nous avons tous été élevés dans cette culture de la photo de famille posée où les parents et leurs enfants sourient de toutes leurs dents. C’est un modèle aujourd’hui dépassé et on essaie le plus possible de toucher à l’essence même de ce qu’est celui que l’on photographie. Ne soyez pas déçu si vous revenez sans aucune photo de votre modèle souriant. Souvent, une attitude pensive ou même des pleurs donneront une meilleure photo qu’un sourire éclatant. Ce qui fera toute la différence, c’est la sincérité d’un sentiment. Soyez à l’affut de ces petits moments impromptus, plus que des grands classiques trop prévisibles.

Photo en noir et blanc de deux enfants dans l'escalier

8 Prenez de nombreuses photos

Attendre le bon moment est essentiel, mais il ne faut pas vous limiter à ces seules photos ! Déclenchez autant que possible, changez d’angle, prenez encore plus d’images. Cela vous permettra peut-être de saisir un instant que vous n’aviez pas anticipé !
À la fin de la séance, vous aurez des dizaines, peut-être des centaines de photos. Il sera toujours temps de sélectionner celles que vous allez conserver.
Ce conseil est également valable si vous utilisez un appareil argentique (mais dans une moindre mesure quand même).

Un jeune garçon et une fille montent à la corde

9 Soyez rapide, ne trainez pas

Les enfants se lassent vite. Restez à l’écoute des signes qui indiquent que votre modèle se fatigue. Une fois un certain cap dépassé, il ne voudra plus jouer le jeu de la séance photo.
Mettez tout en œuvre pour ne pas en arriver à ce point de fatigue.
Le temps est précieux quand on fait des photos d’enfant, n’en perdez pas à regarder vos photos durant la séance. Photographiez, encore et encore ! Voilà une des raisons pour laquelle vous devez parfaitement connaitre votre matériel (et un minimum de technique) pour vous concentrer sur la prise de vue.

Photo en noir et blanc d'un enfant jouant sur la page

10 Utilisez la lumière naturelle

Il n’y a rien de tel qu’une belle lumière naturelle. Les studios photo sont des univers sombres et très intimidants pour des enfants. L’utilisation de flashs, en studio ou en reportage, n’est pas non plus conseillée. De plus, le flash va aplatir l’image, mais surtout, va rendre la séance plus formelle. Les éclairs vont saisir l’enfant et lui rappeler sans cesse votre présence.
Rappelez-vous que la lumière naturelle est belle en fin de journée, mais également en début de journée. Le plus mauvais moment reste l’heure de midi, où la lumière est plus dure.
Bonne nouvelle pour celles et ceux qui vivent dans les pays du Nord (comme moi à Bruxelles) : le temps nuageux donne une belle lumière bien diffusée par les nuages. N’attendez pas qu’il fasse ensoleillé pour sortir votre appareil photo !

Un enfant est assis dans un bac à sable, un chapeau sur la tête

11 Travaillez avec des objectifs à ouvertures élevées

Vous avez envie de photos nettes malgré le manque de lumière (et sans utiliser de flash) ? Le meilleur moyen d’y parvenir est de vous équiper d’objectifs lumineux, qui ont donc des ouvertures élevées (2.8, 2, 1.4…). Plus le chiffre est petit, plus votre ouverture est… grande ! Eh oui. Plus elle est grande, plus la lumière pourra entrer. Maintenant, vous pourrez donc faire des photos nettes d’enfants en mouvement sans avoir besoin de beaucoup de lumière. De plus, le fait d’ouvrir son objectif vous donnera une profondeur de champ… faible ! Vous pourrez ainsi parfaitement isoler le sujet de l’arrière-plan. C’est beau un portrait avec un arrière-plan flou, n’est-ce pas ?

Portrait d'une fille sur la plage en hiver

12 Photographiez vos enfants et ceux de vos amis

Si vous voulez en faire votre métier, ou vous perfectionner, soyez prêts à investir du temps. Exercez-vous avez les enfants de vos amis, de vos voisins… Le monde de l’enfance est un univers à part et de nombreux adultes l’ont oublié. Il faut se replonger dedans et être diponible pour réapprendre à parler aux plus jeunes, voir avec leurs yeux. Nous avons tous été enfants, un jour. Et si vous retrouviez un peu de cette insouciance ?

Photo en noir et blanc de deux garçons et une fille à la mer

13 Testez le noir et blanc

Pour moi, le noir et blanc est une évidence.
En tant que professionnel, je travaille essentiellement en utilisant ce type de film dans mes boitiers argentiques. Si vous photographiez en numérique, vous aurez toujours la possibilité de convertir les images par la suite, sur votre ordinateur.
Photographier en noir et blanc donne un style intemporel aux portraits. De plus, vous pourrez faire des séances à l’intérieur, éclairé par des lampes électriques sans que la photo vire au bleu ou à l’orange.

Le noir et blanc devrait être un choix esthétique, plus qu’une solution de repli quand la lumière n’est pas belle. Pour moi, ce choix permet de me concentrer sur ce qui compte vraiment : l’attitude, le regard … plus que la couleur des habits de votre modèle par exemple.
Faites des photos de vos enfants en noir et blanc la prochaine fois, vous serez étonnés du résultat obtenu et des commentaires de vos proches !

Des enfants attendent sur un banc avant un cours de danse classique

14 Traitement des images et retouches

14.1 La sélection

L’étape la plus importante après la séance est la sélection, surtout si vous travaillez en numérique et avez enregistré des centaines d’images. On peut très vite se retrouver noyé sous une montagne de photos si on ne prend pas la peine de faire des choix et une sélection sévère.
Là encore, cela s’apprend ! Au début, on est tellement attaché à chaque cliché que l’on a pris, la seule idée d’en perdre nous est insupportable. Forcez-vous à ne conserver que les meilleurs. Ne montrez que ce qui vous semble excellent et gardez les résultats moyens dans vos archives. Les photos ratées pourront elles être supprimées définitivement.

14.2 Travail de l’image et retouches

Une fois la sélection terminée, il faut passer à la colorimétrie. La photo brute, tout droit sortie de votre appareil n’est qu’une base de travail. Avant de montrer le résultat à des clients ou votre famille, prenez bien le temps d’équilibrer chaque image. Vérifiez l’exposition, la balance des blancs, le contraste, ou recadrez-les.
Ce n’est qu’une fois les paramètres des photos retravaillés, que vous pourrez les partager sur internet ou les imprimer.

Une maman fait boire un grand verre d'eau à son enfant

15 Amusez-vous !

Si vous vous amusez sincèrement, les enfants seront d’une humeur positive et ça se verra sur les photos. Il n’y a pas de secret : il faut aimer passer du temps avec eux pour bien les photographier. Et puis, à quoi bon faire des choses que l’on apprécie pas vraiment ? Si vous aimez la photographie d’enfants, je vous souhaite d’y prendre beaucoup de plaisir en suivant ces quelques consignes !

Deux jeunes filles font de la gymnastique

En conclusion

Après avoir étudié les 15 conseils que je vous donne, il ne vous reste plus qu’à les mettre en pratique.
La photo d’enfant est à la fois technique et passionnante sur un plan humain. Le temps d’une séance, vous redevenez un bambin jouant avec ses semblables. Alors, saisissez-vous de votre appareil et sautez dans la fontaine de jouvence !

David Sdika

David Sdika

Photographe professionnel installé à Bruxelles, je suis spécialisé dans la photographie d'enfant et la photo de portrait éditoriale ou corporate. Je travaille en argentique.

Vous êtes intéressé par mes services?

Commentaires

3 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
efficitur. sed id non porta. Curabitur luctus mattis lectus